Secateur de Carhaix

Rêver le possible, vivre l'impossible

Football. Les U11 de Plounévezel, champion de Bretagne 
Jeudi 22 mai. " Sacrés Taurillons", les U11 de Plounévezel ont réalisé un véritable exploit, sans aucun doute, le plus beau, depuis la création du club en 1973, en remportant le titre de champion de Bretagne, à Carnac, le 10 mai. Ayant damé le pion au Quimper Kerfeunteun FC, au Stade Brestois, voir battus l'En Avant de Guingamp (1-0), ils ont fait ressortir une grosse solidarité dans cette journée, qui est citée, comme la plus belle de leur vie, par bien des jeunes joueurs de cette équipe. Retour sur ce magnifique moment pour une association de 170 licenciés dans une commune de 1221 âmes.

Déjà pour la finale départementale, à Plomelin, en avril, les U11 de Plounévezel avaient fait passer un sacré vent de fraîcheur et d'authenticité à leur performance. Même en déficit de taille, sur certaines équipes, ils avaient laissé une sacrée impression en imprimant un rythme effréné à leurs parties. Leur dernier match face à l'US Concarneau avait été une sorte d'apothéose à leur parcours. Non seulement, les Taurillons avaient constamment assailli le porteur de balle adverse mais ils avaient fait valoir une qualité de jeu très intéressante, touchant même la barre sur un coup-franc de Esteban Kergaravat, dans les dernières secondes du match (0-0). Le moment le plus émotionnel avait été à la remise de la coupe car les applaudissements du public avaient été les plus nourris à leur encontre. Plus aucun doute, ce n'était plus une équipe, mais tout un club qui vivaient à fond cette aventure.

Et celle-ci a connu le plus beau des dénouements, en même temps du plus inattendu, à Carnac. " C'est la meilleure génération au club, peut-être avec celle de 1993, depuis la création de l'école de football dans les années 1980. Collectivement, assurément la plus belle. Nous étions considérés comme le petit poucet de la compétition. Nous gagnons nos 4 premiers matchs face à Brécé, Guingamp, Trégunc et Bruz sur le score de 1-0, avant de concéder notre dernière rencontre face au Quimper Kerfeunteun FC 1-2. Nos jeunes ont été incroyables. Ils ont marqué une volonté énorme en ne lâchant rien", jugent en commun les éducateurs des U11, Laurent Anthonis, Etienne Poher et Jacques Gloaguen. 

 

Les réactions des nouveaux champions de Bretagne

   
  Arthur Rolland, gardien de but: 
" J'ai plongé une dizaine de fois dans ce tournoi. Ca a été vraiment une grosse surprise. Personne ne s'attendait à vivre un tel moment. Notre plus beau moment a été notre victoire face à une équipe professionnelle, l'En Avant de Guingamp dans notre deuxième match. Guingamp, c'est le nom, la référence en Bretagne. Je retiens mon arrêt décisif au premier match face à Brécé. Je vois un trou entre le défenseur et le tireur, j'ai deviné à l'avance où il allait tirer et je la dévie in-extremis au ras de mon poteau. Gagner ce titre avec les copains, c'est vraiment très fort" 
  Mathis Guichou, défenseur: 
" C'est ma première année au club. Je jouais avant à l'US Poullaouen. Je suis venu car je suis en classe en CM2, à Carhaix avec des copains de club. J'ai vécu une année de rêve. Battre un club pro comme Guingamp, ça a été grand. Tous les matchs, nous avons été solidaires. Nous n'avons presque pas laissé tirer au but nos adversaires. Même dans nos rêves, nous ne pensions jamais être le meilleur club Breton dans notre catégorie." 
  Esteban Kergaravat, défenseur: 
" C'est formidable! Nous ne réalisons pas trop. Il y'avait une grosse solidarité entre nous. Dès qu'on marquait un but, on s'arrachait tous pour tenir le score. Ca commençait par les attaquants, qui ont couru partout pour empêcher les premières relances adverses. Nous avons fini très fatigué ce tournoi. Pour nous, déjà aller en finale régionale, représentait un exploit, alors gagner le titre de champion de Bretagne, il n'y a même pas de mots". 
  Pierrick Nicolas, défenseur: 
" Ma plus grosse journée de ma vie! Je n'ai jamais connu une telle joie. J'ai commencé à y croire quand nous avons battu Bruz 1-0, pour notre 4ème match. Nous voulions juste gagner un match. Le premier face à Brécé a été très important. On le gagne 1-0. Face à Guingamp, à la fin, nous sautions dans tous les sens. C'était incroyable. Maintenant que nous l'avons fait une fois, il faut le refaire l'année prochaine en U13" 
  Antoine Gloaguen, milieu: 
" Je joue depuis mes 5 ans et demi au club. Quimper Kerfeunteun FC était pour moi, la plus belle équipe du tournoi, celle qui m'a laissé la plus grosse impression. Notre secret? Nous avons gagné parce que nous en voulions plus que les autres. On s'est arraché sur tous les ballons, couru partout pendant les 14 minutes du match. Evidemment, c'est une grosse surprise! C'est d'autant plus magnifique comme joie que personne ne s'attendait à nous voir gagner" 
  Lucas Le Coz, attaquant ou milieu: 
" Nous ne pensions pas finir premier. Notre plus gros match a été face à Trégunc. J'ai senti que c'était notre journée, sur ce match. Nous avons tout donné pour aller chercher ce titre. On s'est accroché comme des morts de faim. J'avais déjà joué avec le Stade Brestois au tournoi Kappa à Orvault face à Liverpool (1-1) et à la Juventus de Turin (0-0). Mais gagner avec mes copains, c'est encore plus fort que ces deux matchs. Je suis à l'école de Plounévezel avec Esteban et Antoine. On ne joue qu'au foot, pendant les récréations". 
  Enzo Penfournis, milieu: 
" Une grosse joie! Déjà être dans les trois premiers à Plomelin pour la finale départementale, était une surprise pour nous. Le match le plus marquant est celui de Guingamp car c'était le gros club, le nom. Nous avons affiché une solidarité à tous moments. C'est mon plus beau moment de ma vie!" 
  Ewen Le Com, milieu: 
" On ne pensait pas finir premier. Nous voulions juste être le plus haut possible au classement. Guingamp a été notre plus beau match. Jamais nous n'avions joué à ce niveau en championnat. L'entraîneur de Guingamp nous a même félicités pour notre victoire face à eux. Je suis arrivé de Cléden-Poher, cette année à Plounévezel. Je ne pensais jamais être un jour champion de Bretagne, devant le Stade Brestois ou l'En Avant de Guingamp. C'est une grande joie" 
  Florian Anthonis, attaquant:  
" Nous avons fait la différence en imprimant un gros pressing en attaque. Nous devions soulager les défenseurs en gênant toutes les relances. Nous avons toujours été au marquage, on ne lâchait pas notre adversaire dans le match quand nous n'avions pas la balle. J'ai vécu le plus beau jour de ma vie. Jamais je ne pouvais espérer une joie aussi énorme!" 
  Damien Toudic, attaquant: 
" Je n'oublierais jamais ce samedi 10 mai 2014. Ca ne nous arrivera pas une seconde fois dans notre vie. C'est ma plus grosse joie de gagner ensemble. On joue tous ensemble depuis quelques saisons pour la plupart. Nous sommes amis sur le terrain et dans la vie. Ca fait une grande différence car on s'arrache les uns pour les autres. Plounévezel, champion de Bretagne, c'est incroyable! Battre Guingamp, également! On courait partout sur le terrain quand l'arbitre a sifflé le coup de sifflet final"
 
  Propos recueillis par Christophe Marchand  
   

 

Gourin et Coray à priori à l'abri

 
Football. 1er tour de la coupe de France. Zone Carhaix Châteauneuf du Faou 
Dans le secteur de Carhaix/Châteauneuf du Faou, neuf rencontres sont au programme pour ce premier tour de coupe de France. Ici, pas de choc entre équipe de première division et de ligue. Le tirage a été relativement clément pour les gros poissons. Coray, Gourin sont à priori passés entre les gouttes au tirage. Méfiance en revanche pour Pleyben (D1) car Cleden-Poher est considéré à juste titre comme un sérieux candidat aux premières places en D2. 
 
Crédit PHOTO :  
Trégourez (D2) - Plonévez du Faou (D1): 
Face aux zèbres de Trégourez (D2), Plonévez du Faou part avec la pancarte de favori dans le dos. Même si le club a subi beaucoup de départs à l'intersaison, la marge existe devant Trégourez. Sur son terrain, l'équipe locale vendra chèrement sa peau car la division, qui sépare les deux adversaires, peut vite être compensée par un fort degré de motivation.

Pronostic: Trégourez 30%, Plonévez du Faou 70%  
Spézet (D2) - Poullaouen (D3): 
L'affiche donne envie. Face à l'équipe promue et surprise de la coupe de France, l'an passé (4ème tour face au FC Penhars 0-2), Spézet devra justifier son sans-faute en match amical. Vainqueur de Dirinon B (6-2), de Berrien et de Plounevezel (5-2), les papillons bleus ont frappé un grand coup sur le marché des transferts en faisant revenir Julien Labbé (Plonevez du Faou, D1), Ewen Cozic (Châteaulin, DRH ou PH) et Jérôme Lucas (meilleur buteur de Leuhan, D2). Avec l'arrivée en senior de deux jeunes joueurs à fort potentiel, Thibaut Boulouard et le géant portier, Florian Le Moal (1,97m, centre de formation du Vannes OC), Spezet est armé pour aller loin cette saison. " Nous avions ciblé l'attaque à renforcer en priorité car l'an passé, nous peinions à inscrire des buts. On prend Poullaouen très au sérieux. Nous sommes certes favori mais un match reste un match. Depuis le début de saison, nous sommes une grosse moyenne aux entraînements, entre 30 et 35. Le club n'a pas fixé d'objectif sur la coupe de France mais les joueurs veulent aller chercher le jeu de maillots du 4ème tour", explique le président Jean-Luc Briand.

Pronostic: Spezet: 65%, Poullaouen 35%  
Leuhan (D2) - Lennon (D2): 
Déjà l'an passé, ce match avait été âprement disputé. 120 minutes de jeu pour une qualification de Leuhan sur le score de 4-3. " Nous avons peut-être plus de facilité technique mais Lennon est une équipe qui a la "gnaque", sur le terrain. Nous n'avons pas été loin de la montée, l'an passé. On s'est renforcé avec l'arrivée de six joueurs, même si Cédric Duigou (arrêt) et Vincent Merrien (FC Gourin) sont partis. Les deux équipes se valent. On part peut-être avec un petit avantage en recevant", précise le président de Leuhan, Guillaume Barré.

Ces deux équipes se retrouveront en championnat. Mais la coupe de France servira de premier jugement entre ces deux formations.

Pronostic: Leuhan 60%, Lennon 40% 
Saint-Goazec (D3) - US Kergloff (D2): 
Après une très longue absence avec la coupe de France, Saint-Goazec (D3) renoue les ponts avec cette compétition. Le règlement changé par la fédération pour les petits clubs, qui possèdent un terrain exigu a fait le bonheur de Saint-Goazec. Le club pourra recevoir deux tours si jamais les joueurs passent ce premier tour face à Kergloff. " Notre terrain a été homologué, taille 5. Beaucoup d'entre nous n'ont jamais connu la coupe de France à Saint-Goazec. Il faut sans doute remonter aux années 70 pour voir la trace du club dans cette compétition. Et encore, je n'en suis pas sûr. Kergloff? Nous avons perdu 2-0, l'an passé en coupe de Bretagne. Le stade sera bien garni. Nous n'avons pas de blessé et nous tournons à 20 joueurs sur chaque séance. On sera fortement motivés pour l'évènement", précise le président de Saint-Goazec, Patrice Guillou.

Pronostic: Saint-Goazec 40%, Kergloff 60%  
Cleden-Poher (D2) - Pleyben (D1): 
Sans doute, la rencontre la plus attendue sur ce secteur. Cleden-Poher est cité pour être un candidat sérieux à une montée en D1. Pleyben devra faire preuve d'une grande méfiance pour passer ce premier tour. Certes, l'obstacle n'est pas insurmontable mais les pensionnaires de la D1 doivent faire attention à ne pas trébucher d'entrée de jeu.

Pronostic: Cleden-Poher 35%, Pleyben 65%
 
Motreff (D2) - Gourin (PH): 
L'épouvantail du groupe avec Coray est revenu à Motreff. L'avant-centre et président de Motreff, Bertrand Tranchard espérait un meilleur tirage. " Nous n'avons pas le choix. On doit affronter une grosse équipe d'entrée. Au moins, nous n'avons aucune pression sur ce premier match. Gourin ne fera pas de cadeaux. Ils déplaceront l'équipe titulaire en PH. On renforcera la défense même si nous avons un absent important dans chaque ligne. Nous sommes douze, treize aux entraînements. C'est un match de coupe. On renforce sûrement la défense et le milieu pour ne laisser qu'un attaquant devant. On ne part battus dans cette rencontre".

Maintenu sur la dernière journée en PH, le FC Gourin espère connaître une saison en eaux plus calme. Ca passe par un succès, dès ce premier match de compétition officielle.

Pronostic: Motreff 15%, Gourin 85%  
Plounevezel (D1) - Roudouallec (D2): 
De part les travaux effectués pour la rénovation des vestiaires, ce match, initialement prévu à Roudouallec, a été inversé. Sur le terrain des Toros de Plounevezel, promu en D1, l'affaire sera plus compliquée pour les écureuils. " Nous avons enchaîné les mauvais résultats en préparation. On perd 5-2 face à Spézet, 8-1 face à Rostrenen et 7-1 face à Scrignac. Nous n'avons qu'une victoire 2-1 face à Poullaouen. Il va falloir réagir car l'exigence sera plus haute, cette saison en D1. Les vacanciers d'Août devraient revenir pour certains pour ce premier tour. A part deux ou trois éléments, nous sommes au complet. Nous aimerions bien passer quelques tours en coupe car ça forge des liens solides entre les joueurs. L'objectif sera de monter l'équipe B de D4 en D3, cette saison. Nous avons recruté six joueurs à l'intersaison, dont quatre joueurs de Carhaix ( Cyril Azeraoual, Mickaël Anquetil, Arnaud le Roy, Thomas Fonteleau)", souligne le président des Toros, Nicolas Thomas.

Pronostic: Plounevezel 70%, Roudouallec 30%  
Langolen (D3) - Coray (PH): 
Coray a souvent été une équipe très à l'aise dans cette compétition. On se souvient encore de son 7ème tour perdu de justesse face à Thouars (0-0, 3-4, tab National), à la fin des années 90. Nul doute que les Glazicks ne prendront pas à la légère Langolen (D3). Relégué de DRH, le club veut repartir pour le mieux en PH. Le premier tour lui a réservé une reprise à priori en douceur face à Langolen.

Pronostic: Langolen 15%, Coray 85%  
Tourch (D3) - Elliant (D1): 
Peu de kilomètres séparent les deux communes mais en football, le fossé est de deux divisions. Assez pour placer Elliant grand favori de ce 1er tour. " Nous avons du mal à recruter. A l'heure actuelle, nous avons 24 licenciés et nous ne pouvons aligner d'équipe réserve. On recherche activement des joueurs non-mutés. Face à Elliant, nous espérons limiter la casse. Bien défendre, ne pas leur laisser trop d'espace car ils vont trop vite pour nous. Ils sont adroits devant le but. Nous devons les obliger à balancer entre leurs lignes en effectuant un pressing constant sur le porteur du ballon. L'an passé, nous avons été éliminé dès le 1er tour de toutes les compétitions. Face à Kernevel (D3), nous avons tenu 85' avant de prendre trois buts dans les cinq dernières minutes", estime le président de l'AS Tourch, René Sancéo.

Son vis-à-vis, Bernard Le Dez, ne va lever les bras trop tôt. " On se méfie de Tourch. C'est notre plus court déplacement de l'année. Nous sommes favoris mais méfiance".

Pronostic: Tourch 15%, Elliant 85%
 

 

Vous Ítes ici:  >> Foot  >> CARHAIX