Secteur de Quimper Fouesnant

Grand rassemblement U7 et U9, ce samedi, à St-E

   
  Football. Tournoi U7 et U9 à Saint-Evarzec 
  Jeudi 22 mai. L'US Saint-Evarzec organise un grand rassemblement des écoles de foot ce samedi 24 mai, 36 équipes de U9 et 24 équipes de U7, qui se donneront rendez vous sur le stade de Créach Veil à 10h. L'US Saint-Evarzec sera représenté par 3 équipes de U9 et 3 équipes de U7. Des équipes des Côtes d‘Armor et du Finistère Nord seront présentes, ainsi que les meilleures équipes du Finistère Sud soit près de 600 joueurs et 100 éducateurs sur le site de Créach Veil. Des trophées seront remis à tous les joueurs.

Puis viendra le traditionnel déplacement en Gironde le week-end de l’ascension pour participer au tournoi National de Cestas. Un programme de 4 jours très chargé pour la cinquantaine de joueurs et la vingtaine ’accompagnateurs, départ de St-Evarzec le mercredi 28 mai, arrivée dans la soirée, tournoi le jeudi 29 mai, le vendredi visite touristique dans la région bordelaise et retour sur Saint-Evarzec le samedi. L’US Saint-Evarzec a engagé 2 équipes de U9, 2 équipes de U11 et 2 équipes de U13. Tous les Varzécois seront hébergés dans les familles des joueurs de CESTAS.

Plus d'infos sur le site du tournoi : http://tournoiussepentecote.e-monsite.com/ 
 
  Le mois de mai et de juin se promet chargé pour l'école de football, à l'US Saint-Evarzec.  

 

La finale de la coupe de France en apothéose

   
  Football. Séjour des U15 et U17 du groupement jeunes Saint-Evarzec, Pleuven et FC Odet 
  Jeudi 22 mai. Dans le cadre des échanges entretenus depuis 5 ans avec le club de Rueil Malmaison, au niveau du tournoi de la Pentecôte de Saint-Evarzec, le club de Rueil Malmaison a invité les équipes U15 et U17 du Groupement de jeune le week-end du 1er mai. 50 joueurs ont participé à ce déplacement accompagnés de 10 dirigeants, les joueurs ont été hébergés chez les joueurs de Rueil Malmaison.

Un super programme a été proposé, le vendredi 2 mai, la visite du Château de la Malmaison et de Rueil Malmaison, matchs contre les équipes de Rueil, barbecue géant en compagnie des dirigeants, joueurs et familles d'accueil.

Le samedi 3 mai, bâteau mouche sur la Seine, visite de la Tour Eiffel (2ème étage), Trocadéro, Champs Elysées, et pour finir en apothéose, finale de le Coupe de France au stade de France STADE RENNAIS/ EN AVANT GUINGAMP.

Les dirigeants du Groupement de Jeunes remercient les mairies de St-Evarzec, de Pleuven, de Bénodet et de Gouesnach pour leur participation ainsi que les sponsors qui ont permis de réduire la participation des joueurs.
 
 
  Le groupement des jeunes U15 et 17 de Saint-Evarzec, Pleuven et FC Odet ne sont pas prêts d'oublier leur séjour 2014 à Rueil Malmaison et au Stade de France.  

 

La remontée en PH n'est pas une priorité!

   
  Football. Edern Sports. D1, poule B 
  Vendredi 11 avril. A l'heure de l'emballage final, Edern Sport revient comme un bolide pour la course à la seconde place. Encore à huit points du leader Spézet (57 points), la cause paraît entendue, néanmoins, pour la place de premier de ce groupe. Est-ce que la seconde place vaudra un accès direct à la PH? A Edern, la remontée en PH n'est pas la priorité. Elle est plus dans une progression continue et globale sans griller les étapes. Le point avec le coach d'Edern, Julien Peron, qui a confirmé qu'il resterait dans ces mêmes fonctions en 2014/2015.

La forteresse de Spézet est tombée! Imprenable jusqu'à alors par des formations de district, les papillons bleus ont été pris dans leur vol à haute altitude dans cette poule, à Edern. Une victoire 2-1, arrachée en fin de match par un pénalty réussi du milieu récupérateur, Tony Le Page (83'). Au classement, les partenaires de Julien Morvan font la bonne opération car ils se retrouvent deuxième avec 49 points, à cinq journées de la fin. Arrivé cette saison, au poste d'entraîneur, l'Armélois pur souche, Julien Peron, 31 ans, a repris une équipe qui sortait d'une première saison galère en PH. Redescendu dans l'élite du district, il s'est avant tout concentré à recadrer un état d'esprit.

" Plus qu'un objectif comptable en fin de saison, j'ai axé mon discours sur une mentalité de jeu et une attitude sur le terrain. J'ai été vraiment surpris du potentiel de ce groupe. Il est jeune avec des dirigeants présents, du monde aux entraînements. Les structures d'entraînement sont idéales avec une solution de repli avec la salle en cas de mauvais temps. Notre recrutement a été bon avec l'arrivée de joueurs comme Ludovic Plouzennec (Quimper Kerfeunteun) ou le gardien, Kévin Le Quéau (Landrévarzec). Nous avons une qualité en attaque qui nous permet d'être dangereux à chaque match avec Julien Morvan, Florian Monté et Ludovic Plouzennec. C'est sincèrement motivant de travailler dans ces conditions".

Ouvert au dialogue

Avec des joueurs à la valeur club comme Xavier Darcillon, Hervé Jézéquel ou le leader du groupe, Tony Le Page (ex US Concarneau et Quimper Cornouaille, CFA), Edern Sports se nourrit de ses valeurs pour avancer. " Tout le monde veut faire avancer le groupe et est à l'écoute de l'autre. J'apporte des touches différentes, comme le jeu dans les couloirs. Nous essayons au maximum de jouer sur les côtés avec des redoublements pour porter le danger chez notre adversaire. Le point noir de la saison est le forfait général de notre équipe C. Notre équipe réserve n'est pas au mieux en D2. Je ne suis pas un entraîneur fermé dans mes idées, j'apprécie le dialogue avec les joueurs et je n'ai pas la prétention d'avoir la science infuse. On se nourrit des connaissances de chacun".

Parti sur un nouveau cycle de fonctionnement, les jaune et noir d'Edern sont repartis vers les sommets du district. Ils étaient restés bien cachés dans leur championnat jusqu'à alors, à l'ombre de Spézet et Plomodiern. Avec la prise de commande à la seconde place, ils pourraient bien tirer bénéfice de cet avantage dans la dernière ligne droite. 
 
  Relégués de PH, Edern Sports a bien digéré cette descente pour être à cinq journées de la fin, dauphin de leur championnat en D1, poule B. Crédit photo: DR 

 

Les vers sont sortis de terre à Guengat

   
  Football. D2. Les lapins de Guengat chassés par les vers de terre. 
  Lundi 4 novembre. L'histoire peut prêter à sourire: les lapins chassés de leur terrain de jeu préféré par les vers de terre. Pourtant, elle risque bien de se répéter, à contre-coeur pour les joueurs de Guengat du président Patrick Le Corre. Ce dimanche, le match entre Guengat et Landudec a été inversé, à cause de la prolifération de lombrics, sur le terrain municipal. " Il n'y a pas de solutions ", affirme les services techniques de la mairie. Cas isolé dans le Sud-Finistère, ce phénomène naturel ne peut être chimiquement traité par les collectivités avec la législation nationale en vigueur.

La plaisanterie initiale a vite tourné au vinaigre pour Guengat. Jusqu'en 2007, la forte présence de vers de terre pouvait être traité avec de l'Endosulfan, un puissant lombricide, qui permettait de limiter sérieusement l'action des vers de terre, sur la partie déversée. Mais depuis, une législation étatique s'est opposée au traitement chimique et à la commercialisation de ces produits pour les collectivités et les particuliers. Ce casse-tête juridique se referme maintenant à double-tour sur les services techniques de la municipalité et le club de Guengat. Même si le terrain municipal y est jugé comme excellent. D'ailleurs, des analyses d'amas de cette terre, effectué en laboratoire ont même prouvé la grande qualité de l'endroit.

L'été ou le printemps, avec le redoux des températures, la question ne se pose même pas. L'hiver, non plus avec un ver de terre, qui avec la froideur, reste à 15 centimètres sous terre. L'inextricable problème intervient toujours en ces mois de octobre, novembre ou mars, avec l'abondance des pluies, qui entraîne du même coup, une pelouse fangueuse et un amoncellement de boue, propice à la prolifération des lombrics.

Un traitement naturel à l'ail avait été effectué par les services techniques de Guengat, l'an passé, sans résultat apparent. Le FC Lorient avait été confronté, suite à cette décision législative, à ce même cas de figure. La construction novatrice, en avril 2010, du premier terrain synthétique en France pour un club professionnel, n'avait pas été étrangère avec la présence en nombre de lombrics au Moustoir.

Ce phénomène naturel risque de se reproduire encore sur le terrain de Guengat. La solution pourrait venir, comme pour le FC Lorient, de la construction d'un terrain synthétique mais la charge financière et technique pour la commune serait assurément d'un coût trop important. En l'état des avancées, un second terrain gazonné pourrait être un bon compromis pour faire en sorte de trouver une solution à court ou moyen terme. Sans une dérogation spéciale de traitement chimique annuel, ou une solution naturelle trouvée, ce cas de figure, unique dans le département, a de fortes chances de réapparaître sur le terrain, chaque année, à même époque.  
 
  Le club de Guengat a été contraint d'inverser son match face à Landudec, ce week-end, à cause de la présence très forte de lombrics, sur la pelouse municipale.  

 

 

Vous Ítes ici:  >> Foot  >> QUIMPER-FOUESNANT